Créé à l’initiative de bénévoles en 2005, le service « Immo Stëmm » a pour objectif de rendre le marché de l’immobilier accessible aux personnes à revenu modeste. Ce service qui se trouve tant dans les locaux à Hollerich (7, rue de la Fonderie L-1531 Luxembourg) que dans les locaux à Esch/Alzette (32 Grand Rue L-4132 Esch/Alzette) sert d’intermédiaire entre les propriétaires et les locataires. En 2014, 20 personnes ont pu être relogées. Néanmoins, chaque année, les 3 travailleurs sociaux engagés pour assurer le bon fonctionnement de ce service ne peuvent pas répondre aux nombreuses demandes car au Grand-Duché de Luxembourg, les logements à prix abordables font horriblement défaut. Un contrat de bail étant conclu entre l’Immo Stëmm et le propriétaire, l’Immo Stëmm a les mêmes devoirs qu’un simple locataire : (versement du loyer dans les délais imposés, respect scrupuleux du procès verbal d'état des lieux d'entrée, de sortie, etc.). Pour le propriétaire, les avantages sont les suivants : le versement de son loyer lui est garanti. Même si la personne encadrée quitte le logement, l’Immo-Stëmm continue à payer et recherche un nouvel occupant pour le logement. L’Immo-Stëmm prend également en charge les frais de réparation lorsque la faute incombe à la personne encadrée. La personne encadrée a également des avantages puisqu’elle peut, si elle le souhaite, souscrire un ordre permanent, bénéficier d’une gestion financière si elle est surendettée ou si elle a tout simplement des difficultés à gérer son budget. Parce que l’Immo Stëmm travaille en étroite collaboration avec les communes et le Fonds du logement, les loyers sont moins élevés que ceux pratiqués par les agences immobilières classiques. Dans tous les cas, la personne défavorisée bénéficie d’un soutien et d’un suivi social régulier. Lorsque sa situation s’est stabilisée elle peut avoir recours à une aide financière lui permettant de louer sur le marché privé. Elle peut se faire assister par l’Immo Stëmm pour accéder à du mobilier et des appareils électroménagers gratuits via le Service d’aide et de proximité de la Croix Rouge luxembourgeoise et via l’ « Okkasiounsbuttik ». Pour l’Immo-Stëmm, le projet de vie prime sur tout : Faciliter l’accès au logement n’est pas suffisant. Toute une série d’éléments comme l’aspect professionnel, la santé, les contacts sociaux, les loisirs, et les relations familiales doivent être pris en compte pour stabiliser les personnes fragilisées.