La Stëmm vun der Strooss se veut complémentaire des services sociaux existants. Ainsi, les assistants sociaux de la Stëmm n’ouvrent pas systématiquement de nouveaux dossiers. Dans la majorité des cas, les personnes qui s’adressent au service social de la Stëmm sont orientées vers les structures existantes. Les demandes étant généralement ponctuelles et nées d’une situation d’urgence, les assistants sociaux n’assurent pas de suivi social de longue durée. Le rôle des assistants sociaux consiste surtout à informer les personnes en grande difficulté sur leurs droits. Des problèmes relatifs à des conflits familiaux, au droit de séjour, à l’obtention du revenu minimum garanti ou à une pension d’invalidité y sont entre autres traités. Les assistants sociaux qui sont au nombre de 3 dans les lieux de rencontre de Esch-sur-Alzette et de Hollerich conseillent et soutiennent les personnes vivant dans des situations d’extrême précarité.