Après le déménagement du restaurant social et de certains autres services de la Stëmm vun der Strooss vers les locaux situés à Hollerich, le bâtiment de Bonnevoie a été rénové et transformé. Grâce au soutien financier du Ministère de la Santé et de dons, l’association y a lancé un nouvel atelier de réinsertion professionnelle : le Stëmm Caddy. 20 personnes y sont encadrées par 2 travailleurs sociaux engagés à temps plein.

Le partenariat entre la Stëmm et l’hypermarché Auchan remonte à 2009.

Grâce à celui-ci, l’association a pu récupérer chaque année de gros volumes (10,5 tonnes durant l’année 2013) de denrées alimentaires que l’hypermarché retirait de ses rayons pour garantir à ses clients des produits toujours frais. Avant le partenariat, ces produits retirés, mais pas encore périmés étaient tout simplement jetés ou recyclés. Entre 2009 et 2014, faute de place et de matériel adéquat, la Stëmm ne pouvait récupérer qu’une infirme quantité de denrées alimentaires pour les transformer et les utiliser au sein des cuisines des restaurants sociaux de Bonnevoie et de Esch-sur-Alzette.

Depuis le mois de février 2014, cela a changé.

Les 20 personnes encadrées au sein du Stëmm Caddy ont différentes tâches : les chauffeurs se rendent chaque jour à Auchan afin d’y récupérer les produits spécialement triés pour l’association. Le jour même, ces aliments sont transformés en sandwiches, soupe et jus de fruits frais. 300 packs alimentaires contenant des produits secs, des produits laitiers et un fruit sont également confectionnés. Ces produits sont ensuite distribués tant sur les sites de la Stëmm (Hollerich, Esch/Alzette, Schweesdrëps et Schoenfels) que dans des institutions sociales comme par exemple le Drop In, un centre d’accueil pour les personnes issues du milieu de la prostitution.

Le projet lancé en février 2014 a été présenté, aux mois d’avril et de mai, à différents services sociaux qui œuvrent dans le domaine de la distribution alimentaire – telles par exemple les épiceries sociales de la Croix-Rouge et de Caritas ou encore la banque alimentaire. Par conséquent, le Caddy est complémentaire à l’offre déjà existante.

Très souvent, la majorité des personnes défavorisées, que ce soient des sdf, des personnes vivant dans des foyers d’urgence ou logées dans une petite chambre au-dessus d’un café, n’est pas en mesure de se préparer à manger convenablement. Il est donc essentiel que ces personnes se voient proposer des produits directement consommables.

Finalement, l’importance accrue se manifeste également par le fait qu’au centre de Hollerich, depuis le mois de janvier 2014, des records de fréquentation ont été notés. 158 personnes y sont accueillies quotidiennement, ce qui représente une augmentation de 43 personnes par jour par rapport à l’année précédente.

Au mois de mai 2014, RTL a réalisé un reportage sur le Caddy

Voir le reportage de RTL (avancer à 19 minutes)